Migration de blog

Publié le 28 Mars 2016

Aujourd'hui, alors que j'aurais pu écrire un nouveau billet (ayant parlé avec pas mal de personnes différentes ces derniers temps, j'aimerais garder une trace quelque part), j'ai passé une partie de ma journée à faire migrer ce blog.

Donc à partir de maintenant, la suite se trouve > par là (en fait non, je viens de supprimer le lien, j'avais choisi un modèle qui ne me plait pas en fait, il faut que j'y retravaille, donc pour l'instant, restons ici un moment).

Bye bye Overblog, Hello Wordpress.

Cette décision mûrement réfléchie a été prise sur les conseils de Lilian, qui m'assure que Wordpress est intéressant, plus ouvert, plus pratique, avec une communautés derrière et facile à faire migrer sur un nom de domaine le cas se présentant.

Étant quelqu'un de facilement influençable, j'ai donc suivit les conseils de plus avisé que moi en la matière.

En d'autres termes, j'avais trois options :

A > ne pas faire confiance, rester sur overblog, et gagner une demie-journée (oui, chui pas une flèche, ça m'a pris du temps de choisir un thème, transférer les contenus etc.). Avec le risque de me rendre compte bien plus tard (avec beaucoup plus de trucs à faire migrer, à un moment ou peut-être des gens auront commencer à lire ce blog) que bon, Wordpress c'était mieux pour moi.

B > faire à moitié confiance, me renseigner par moi-même, me perdre dans une étude comparative des différentes façons de faire un blog. Apprendre beaucoup de choses passionnantes et passer beaucoup, beaucoup, beaucoup de temps à le faire. Et peut-être, éventuellement, dans une semaine, ou deux, ou trois, ou.... choisir de changer de site.

C > faire confiance et passer l'après-midi à me familiariser (plus ou moins) avec une nouvelle interface au lieu d'écrire un nouvel article. Avec le même risque que l'option A.

En réfléchissant aux raisons de mon choix je me rend compte que l'option B (à moitié), est celle qui demande le plus de boulot, et que je ne suis pas sûre d'être passionnée par la question des hébergeurs et services de blogs au point de vouloir y passer des heures.

Reste la confiance (option C) ou pas (option A)... et bien, je crois que, dans le cas présent, faire confiance est l'option la plus satisfaisante pour moi. Elle me dédouane en partie de la responsabilité d'un mauvais choix. Sans pour autant faire porter quoi que ce soit à Lilian (ce n'est pas de sa faute si j'ai suivi ses conseils). Cela a quelque chose de rassurant, et j'ai l'impression que cette confiance là, même s'il devait s'avérer que le choix n'était pas bon, permettrait d'en assumer les conséquences (toutes relatives et sans grande importance) avec plus de sérénité.

Il faudra que je réfléchisse à cela un de ces jours.

Rédigé par Malvina Artheau

Repost 0
Commenter cet article